Huawei se prépare au pire scénario !

Face à la menace d’embargo américain sur l’accès à des technologies américaines (dont les logiciels de type Android), qui a déjà touché son concurrent ZTE,  Huawei aurait développé son propre OS mobile alternatif à Android ! 

Les raisons de l’embargo US sont que Huawei est suspecté par les autorités américaines d’avoir vendu des équipements télécoms à l’Iran (qui est sous embargo américain) et que ses appareils aurait des programmes espions. Ce qui fait craindre géant chinois des sanctions, tout comme son homologue ZTE qui vient de se faire interdire l’accès à des technologies américaines (processeurs, logiciels type Android, etc.) pendant 7 ans.

Outre une interdiction de vente sur le territoire americain, Huawei pourrait aussi perdre le droit d’utiliser le PlayStore, Gmail et toutes les applications de Google dont la plate-forme mobile Android, ce qui pourrait nuire sa stratégie de conquête mondiale du segment des smartphones et qui la déjà amener à être aujourd’hui à la troisième place mondiale.

Mais si cela devait se produire, Huawei ne serait pas totalement démuni.

En effet, craignant d’être un jour privé de sa licence Android, le constructeur chinois travaillerait depuis 2012 à l’élaboration d’un plan de secours, une alternative à Android, son Kirin OS.

La presse chinoise affirme que l’équipementier et fabricant de smartphones chinois a développé son propre OS mobile. Mais cet OS n’aurait pas encore été utilisé car moins abouti que la plate-forme Android mais pourrait servir si besoin est…

Selon le South China Morning Post (SCMP) Huawei aurait commencé le travail lors de la première enquête américaine visant ZTE en 2012. le géant chinois a investi dans le développement d’un système d’exploitation alternatif pour paré  « au pire scénario », aurait confié une source au SCMP.

Les propos de cette source sont corroborés par ceux de Zhao Ming, président de Honor (marque de Huawei), qui a confié lors d’un événement à Pékin, que le développement d’un OS par Huawei est une « nécessité », même si « pour l’heure (son lancement) n’est pas nécessaire puisque nous travaillons main dans la main avec Google et continuons à utiliser son système Android ». De plus, un communiqué officiel précisant que Huawei « n’a pas de projets quant au lancement de son propre système d’exploitation dans un futur proche ».

Selon la même source, Ren Zhengfei, fondateur de l’entreprise, Huawei,  aurait  déclaré  lors d’une réunion avec des investisseurs « Nous développons notre propre système d’exploitation pour des considérations stratégiques : s’ils décident de nous couper l’accès à Android, nous ne seront pas condamnés »  .

« Huawei n’a pas l’intention de sortir son propre système d’exploitation » a cependant déclaré officiellement la marque chinoise. « Nous nous concentrons sur les produits qui reposent sur Android OS » souligne Huawei.

En clair, Huawei n’a encore pas pour projet de lancer son OS mobile pour le moment, car le groupe chinois n’a pas de raison de le faire. Mais le géant chinois est prêt à continuer ses activités en cas de sanctions, politique (protectionnisme américain) ou avérée (viol d’embargos ou insertion de programmes espions dans ses appareils mobiles).

Amir Web Services.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.