Comment activer IGTV d’instagram?

Depuis deux jours, une nouvelle fonctionnalité a fait son apparition sur le réseau social de partage d’images Instagram.

Cette nouvelle fonctionnalité appelé IGTV (pour Instagram Television) est en quelque sorte une chaîne télévisé. Elle permet aux créateurs de contenu de publier des vidéos plus longues. Elle est aussi optimisée pour l’affichage vertical.

Pour l’activer sur votre compte c’est simple, cliquez sur IGTV, puis paramètres, et enfin sur créer chaîne.

Que pensez vous de cette nouvelle fonctionnalité?

Facebook: Lancement officiel de Brand Collabs Manager

Facebook lance officiellement Brand Collabs Manager, une sorte de moteur de recherche qui permet de faciliter la mise en relation entre « créateurs » et marques.

Facebook vient d’annoncer plusieurs nouveautés, et parmi elles, Brand Collabs Manager avec des fonctionnalités permettant aux créateurs d’améliorer l’engagement avec leurs fans, des outils pour mieux gérer leurs présence sur Facebook. Mieux encore, il aide les créateurs à monétiser leurs pages…

Par le biais de Brand Collabs Manager, via une sorte de moteur de recherche, les influenceurs auront la possibilité de mettre en avant leurs contenus, leur audience, et  pourront indiquer aussi les marques avec lesquelles ils souhaiteraient travailler, puis se faire découvrir par ces marques, et ainsi, gagner de l’argent sur Facebook.

« Nous nous engageons à aider les créateurs à entrer en contact avec leurs fans et à développer leurs activités, car ils possèdent certaines des communautés les plus solides et partagent certains des contenus les plus attrayants et les plus créatifs », écrit Facebook

« Nous voulons offrir aux créateurs différents moyens de gagner de l’argent sur Facebook, afin qu’ils puissent choisir ce qui est logique pour leur contenu et leur communauté », explique Facebook.

Même si Facebook indique qu’il se concentre, pour le moment, sur le marché américain, cela n’empêche que si vous êtes intéressé, c’est par ici que çà se passe !

Amir Web Services.

Google vous montre comment intégrer de la réalité augmentée sur votre site internet !

Après la réalité augmentée sur les Appli Android, Google se penche désormais sur expérience de cette réalité augmentée directement sur les sites web.

Pour le consommateur  lambda, certain outil, comme les Google Glass, qui permettent l’accès à la réalité augmentée sont très chères. De plus, pour accéder à ces expériences , il est encore nécessaire d’installer des applications (ARCore sur Android par exemple).

Mais maintenant, il est possible qu’on puisse avoir accès à des expériences de réalité augmentée intégrées directement sur des sites internet.

En effet, Google vient de publier une expérience baptisée Chacmool, une visite virtuelle d’une œuvre d’art avec en plus des annotations. Si pour le moment, il vous faut avoir  Chrome Canary ainsi qu’un mobile avec ARCore pour expérimenter Chacmool, cela n’empêche que cette expérience nous donne un aperçu du potentiel de cette technologie  et à quoi peut bien ressembler  l’internet du futur, un peu AR et VR.

Imaginer les possibilités !  Les marques pourraient remplacer les photos de leurs produits, par des expériences en réalité augmentée plus interactives, avec des annotations pour bien expliquer rapidement leurs atouts. Cela va certainement révolutionner l’approche du parcours de consommation en ligne !

Et vous, vous en dites quoi?

Amir Web Services. 

Des nouvelles de la WWDC 2018, la conférence annuelle d’Apple

À l’occasion de la WWDC 2018, Apple a présenté plusieurs nouveautés à venir pour ses produits. Il est question de la nouvelle version de macOS, des nouveautés sur CarPlay, et d’un tout nouveau Mac App Store…

Mojave, la nouvelle version de macOS:

Appel a présenté lors de la WWDC 2018, la nouvelle version de macOS, baptisée Mojave.

Parmi les nouvelles fonctionnalités du macOS Mojave on retrouve le mode sombre. Apple explique dans un article de blog, « Les utilisateurs de macOS Mojave peuvent passer en mode sombre pour transformer leur bureau en un jeu de couleurs sombre, mettant l’accent sur le contenu de l’utilisateur lorsque les contrôles se retirent en arrière-plan. Les utilisateurs peuvent basculer entre un bureau léger et sombre, et les applications Mac intégrées telles que le courrier, les messages, les cartes, le calendrier et les photos incluent toutes des conceptions en mode sombre ».

Concernant l’usage, les utilisateurs pourront aussi basculer automatiquement vers le mode sombre, et cela en fonction de l’heure. Du coté des développeurs , Apple a mis en place une API, pour ceux qui souhaitent utiliser ce mode sur leurs applications macOS.

Apple précise que cette nouvelle version de macOS est disponible pour les développeurs dès aujourd’hui, arrivera en beta publique ce mois de juin, et sera déployés pour le grand public cet automne.

Source image: presse-citron.net

Sur cette nouvelle version Mujave, macOS se dote d’un tout nouveau Mac App Store, avec de l’ajout des applications Apple News, Stocks, Voice Memo et Home, qui jusque-là n’étaient disponibles que sur mobile.

Source image: presse-citron.net

La nouvelle version du Mac App Store se présente comme proche de l’App Store d’iOS, Apple explique que « Dans macOS Mojave, le Mac App Store bénéficie d’une refonte complète avec un nouveau look et un contenu éditorial riche qui facilite la recherche de la bonne application Mac. La nouvelle conception met en évidence les applications nouvelles et mises à jour dans l’onglet Découvrir, tandis que les onglets pour Créer, Travailler, Jouer et Développer aident les utilisateurs à trouver des applications pour un projet ou un objectif spécifique ».

Arrivée des applications Waze et Google Maps sur CarPlay

Source image: presse-citron.net

Apple a également des nouvautés pour CarPlay, sa version embarquée d’iOS pour les véhicules. 

Jusque-là, ce logiciel iOS était obligatoire de passer par Apple Maps pour s’orienter, ce qui n’était pas pratiques pour ses utilisateurs. Désormais, Apple joue la carte de l’ouverture et ouvre CarPlay aux applications des développeurs tiers, Waze et Google Maps.

Amir Web Services.

Voici tous les secrets de l’algorithme d’Instagram pour optimiser votre visibilité !

Depuis longtemps maintenant, Instagram n’a pas vraiment beaucoup parlé de son algorithme, ni comment fonctionne cet algorithme de fil d’actualité pour choisir quoi montrer à l’utilisateur. Mais dernièrement, le réseau social à un peu lever le voile sur son mystérieux algorithme, et cela lors d’une réunion avec des journalistes à San Francisco.

Instagram a en effet révélé quelques informations sur l’algorithme qui régit le fil d’actualité personnalisé. Et selon l’article du média  TechCrunch, qui a participé à cette réunion, trois principaux éléments sont à prendre en compte  : 

  1. En premier, l’intérêt:  Instagrame affiche sur votre fil d’actualité des publications susceptibles de vous intéresser en se basant sur  votre comportement passé face à des contenus similaires. Et « potentiellement »,  un algorithme de vision par ordinateur pour l’analyse des images, serait aussi utilisé par le réseau social.
  2. En deux, Instagram prioriserait les publications récentes.
  3. En trois, les relations : l’algorithme tient compte des interactions entre vous et vos relations. S’il y’a un compte avec lequel vous avez eu beaucoup d’interactions (commentaires sur un post, tag de vous deux sur une photo), Instagram favoriserait celui-ci.

Outre ces 03 éléments principaux, l’algorithme d’Instagram tient également compte de trois autres facteurs:

  • La fréquence d’utilisation: c’est à quelle fréquence vous ouvrez Instagram. L’algorithme essayera de vous montrer les meilleurs posts depuis votre dernière visite.
  • Le Following: Si vous suivez beaucoup de comptes, les chances qu’ils apparaissent tous en premier, sont réduites.
  • l’Usage: tout dépend aussi du temps que vous passez sur Instagram. l’algorithme détermine par exemple si vous ne voyez que les meilleurs posts, ou si vous allez plus loin.

Alors, on favorise plutôt les photos ou les vidéos, chez Instagram? A ce sujet, l’algorithme tien compte du choix de l’utilisateur. Si ce dernier à tendance à préférer les photos, Instagram favorisera les photos, et s’il a tendance à préférer les vidéos, ce seront les vidéos qui seront favorisées sur le fil d’actualité.

Amir Web Services.

Juillet… un mois important pour les affaires des agences de voyages

Le soleil, les vacances, la saison estivale, tout ce monde qui cherche à partir en vacance, une opportunité pour les agences de voyages
Selon nos calcules basés sur des données recoltés d’analyse de sites d’agences de voyage, nous avons constaté des piques de nombre d’utilisateurs en mois de Juillet, une moyenne d’augmentation de 123% par rapport à la moyenne mensuel de toute la periode ! c’est à dire le nombre d’utilisateur à plus que doublé, une vrai opportunité

L’idéal, c’est de mettre à disposition du consommateur toute l’information nécessaire sur le séjour à fin de l’aider à prendre une décision, et quoi de mieux qu’un site web ?
Dans ce sens, AMIR WS à conçu une solution simple à gérer nommée e-travelage, c’est un site web dynamique simple à gérer spécialement conçu pour les agences de voyage, ce site que gère l’agence permet de mettre à la disposition du consommateur touts les élements capable de l’aider à prendre une décision d’achat (déstination, pays, ville, hotel, étoiles, déscription, prix, photos,…) en plus si le client est interessé, il peux commander directement sur le site de l’agence et géner ce qu’on appel un Lead, l’agence peux par la suite appeler le client pour finaliser l’achat, une version d’évalutation est disponible sur le lien suivant: http://e-travelage.amirws.com
AMIR WS avec son expertise accompagne les agences de voyage pour l’installation de leurs site web en ligne
Ce site web s’inscrit dans une stratégie globale de communication de l’agence qui à pour but d’attirer plus de clients avec une communication de qualité

Facebook : plus besoin de donner votre numéro de téléphone pour l’authentification de votre compte !

Désormais, vous pouvez vous passer de donner votre numéro de téléphone à Facebook, grâce à un nouveau système de double authentification.

Source image: Facebook

Pour assurer la sécurité de votre compte Facebook sans avoir à fournir de numéro de téléphone, Facebook  vient d’annoncer la possibilité de choisir une autre méthode pour activer un système de double authentification.

L’utilisateur a le choix entre recevoir le code d’authentification par SMS, ou alors une autres option d’authentification, notamment possible en utilisant une application tierce .

En effet, il vous faut avoir une application d’authentification, comme Google Authenticator par exemple. Cette application se chargera de recevoir le code d’authentification à usage unique, envoyé par SMS, et vous le transmet par la suite.

Ainsi, plus d’obligation de donner votre numéro de téléphone à Facebook !

Amir Web Services.

Instagram: encore une nouvelle fonctionnalité, le mode sourdine !

Instagram continue sur sa lancée, et propose une fois encore une nouvelle fonctionnalité pour améliorer les expériences de ses utilisateurs. Cette fois, le réseau social propose le « mode Sourdine ».

En effet, ce nouveau mode, permet de mettre « en sourdine » temporairement les publications publiées par un compte, comme son nom l’indique. Ainsi ce mode permet de masquer temporairement de votre fil d’actualité le contenu publié par un compte.

Cela peut très bien s’avérer utile dans le cas où vous ne voulez plus voir les publications d’une personne qui poste un peu trop souvent à votre goût, par exemple.

Instagram précise que les nouvelles publications seront bien visibles sur le profil d’un compte, et que le compte que vous décidez de « mettre en sourdine » n’en sera pas informé.

Enfin, ce mode Sourdine sera accessible depuis le volet d’options en appuyant sur la touche « … » au-dessus d’une publication, ou en faisant un appui long dans une story. Et bien sûr, vous pourrez réactiver un compte à partir du profil de l’utilisateur.

Amir Web Services.

 

Facebook teste les boutons « upvote » et « downvote »

Facebook annonçait déjà sa nouvelle fonctionnalité « Upvote and downvote » en février dernier. Et maintenant elle teste cette nouvelle fonctionnalité, dans un premier temps, sur une poignée d’utilisateurs en Australie et en Nouvelle Zélande.

Pour Facebook, il est hors de question de proposer un bouton « je n’aime pas ». En revanche, le réseau social a commencé à tester les boutons « downvote » et « upvote », qui on pour objectif afin d’améliorer la modération des commentaires, et de lutter contre les contenus de faible qualité.

En d’autre termes, Facebook teste cette fonctionnalité essentiellement pour faire face aux critiques sur sa modération jugée trop laxiste.

Cette fonctionnalité permet de donner un avis sur la qualité d’un commentaire (son niveau d’intérêt) par le vote, en cliquant sur la flèche correspondante. Et ce système de vote est situé sous chaque commentaire, avec une flèche vers le haut pour « upvoter », une flèche vers le bas pour « downvoter ». Facebook indique également que le vote est anonyme, et qu’il sera comptabilisé par l’algorithme, au même titre que les boutons de  réactions.

 

Concernant le « downvote » Facebook tient à être clair « Nous ne testons pas un bouton « Je n’aime pas » », a indiqué un porte-parole du réseau social, mais plutôt « un moyen pour les internautes de faire un retour sur les commentaires publiés sur une page publique ».

Quoi qu’il en soit, en attendant les retours des utilisateurs australiens et néo-zélandais, il ne s’agit pour l’instant que d’un test.

Amir Web Services.

Huawei se prépare au pire scénario !

Face à la menace d’embargo américain sur l’accès à des technologies américaines (dont les logiciels de type Android), qui a déjà touché son concurrent ZTE,  Huawei aurait développé son propre OS mobile alternatif à Android ! 

Les raisons de l’embargo US sont que Huawei est suspecté par les autorités américaines d’avoir vendu des équipements télécoms à l’Iran (qui est sous embargo américain) et que ses appareils aurait des programmes espions. Ce qui fait craindre géant chinois des sanctions, tout comme son homologue ZTE qui vient de se faire interdire l’accès à des technologies américaines (processeurs, logiciels type Android, etc.) pendant 7 ans.

Outre une interdiction de vente sur le territoire americain, Huawei pourrait aussi perdre le droit d’utiliser le PlayStore, Gmail et toutes les applications de Google dont la plate-forme mobile Android, ce qui pourrait nuire sa stratégie de conquête mondiale du segment des smartphones et qui la déjà amener à être aujourd’hui à la troisième place mondiale.

Mais si cela devait se produire, Huawei ne serait pas totalement démuni.

En effet, craignant d’être un jour privé de sa licence Android, le constructeur chinois travaillerait depuis 2012 à l’élaboration d’un plan de secours, une alternative à Android, son Kirin OS.

La presse chinoise affirme que l’équipementier et fabricant de smartphones chinois a développé son propre OS mobile. Mais cet OS n’aurait pas encore été utilisé car moins abouti que la plate-forme Android mais pourrait servir si besoin est…

Selon le South China Morning Post (SCMP) Huawei aurait commencé le travail lors de la première enquête américaine visant ZTE en 2012. le géant chinois a investi dans le développement d’un système d’exploitation alternatif pour paré  « au pire scénario », aurait confié une source au SCMP.

Les propos de cette source sont corroborés par ceux de Zhao Ming, président de Honor (marque de Huawei), qui a confié lors d’un événement à Pékin, que le développement d’un OS par Huawei est une « nécessité », même si « pour l’heure (son lancement) n’est pas nécessaire puisque nous travaillons main dans la main avec Google et continuons à utiliser son système Android ». De plus, un communiqué officiel précisant que Huawei « n’a pas de projets quant au lancement de son propre système d’exploitation dans un futur proche ».

Selon la même source, Ren Zhengfei, fondateur de l’entreprise, Huawei,  aurait  déclaré  lors d’une réunion avec des investisseurs « Nous développons notre propre système d’exploitation pour des considérations stratégiques : s’ils décident de nous couper l’accès à Android, nous ne seront pas condamnés »  .

« Huawei n’a pas l’intention de sortir son propre système d’exploitation » a cependant déclaré officiellement la marque chinoise. « Nous nous concentrons sur les produits qui reposent sur Android OS » souligne Huawei.

En clair, Huawei n’a encore pas pour projet de lancer son OS mobile pour le moment, car le groupe chinois n’a pas de raison de le faire. Mais le géant chinois est prêt à continuer ses activités en cas de sanctions, politique (protectionnisme américain) ou avérée (viol d’embargos ou insertion de programmes espions dans ses appareils mobiles).

Amir Web Services.