Gmail: Les emails envoyés pourront s’auto-détruire pour plus de confidentialité

Google prépare une nouvelle mise à jour de sa messagerie Gmail proposant plusieurs nouvelles fonctionnalités, et parmi elles, une fonctionnalité permettant que les messages envoyés s’auto-détruisent, afin d’améliorer la confidentialité.

Selon des informations de  TechCrunch, Gmail pourrait bientôt proposer des mails qui s’autodétruisent.

Mais rassurez vous, on n’est pas dans le scénario d’un  film James Bond ou d’un Mission impossible, votre PC ou appareil mobile n’explosera pas ! En effet, ce n’est que  votre message qui s’auto-détruira, et cela grâce à la possibilité de configurer une date d’expiration à un mail une fois que vous l’aurez envoyé. Une fois cette date passée, il ne sera plus possible d’accéder à l’email.

Il est à noter que cette nouvelle fonction de la messagerie de la firme de Mountain View serait liée à un mode « confidentiel », qui permettrait de limiter aux destinataires de vos mails certaines manipulations et usages sur les emails envoyés. Vous pourriez par exemple empêcher qu’un de vos mail (envoyé à un destinataire), soit copié, imprimé, transféré, ou téléchargé.

Que pensez-vous de cette nouvelle?  Dites nous en commentaire !

Amir Web Services.

Toutes les nouveautés Instagram !

Instagram continue d’ajouter de nouvelles fonctionnalités… Que de bonnes nouvelles pour ses utilisateurs !

Après le « Superzoom », Instagram lance officiellement une nouvelle fonctionnalité appelée « Focus » :

Focus, ou « mise au point » en français, est donc une nouvelle fonctionnalité du réseau social, qui a pour principal but de permettre aux utilisateurs de faire des portrait avec d’excellents effets bokeh ( c’est l’effet qui consiste à flouter l’arrière-plan des photos afin de mettre mieux en avant vos portrait).

Ce mode Focus détecte d’abord la ou les personnes au moment de prendre la photo, et fera flouter l’arrière-plan par la suite. Il est à noter également que Focus fonctionne avec les deux caméras avant et arrière.

Pour accéder au mode Focus, c’est simple, vous devez d’abord prendre la photo à partir de l’application Instagram, puis swiper vers le bas, et enfin, choisir « focus » (situé entre les fonctionnalités Boomerang et Superzoom). Et voilà, il ne vous reste plus qu’à personnaliser un peu plus votre photo avec des filtres, des stickers ou même du texte, avant de la partager !

… Mais ce n’est pas tout, le mode Focus marche aussi avec les vidéos !!

Prochaine fonctionnalité à débarquer sur Instagram : les Nametags !

Le média TechCrucnch, a fouillé dans le code de l’APK de l’application Instagram sous Android, et a trouvé une nouvelle fonctionnalité nommée « Nametag ».

Cette nouvelle fonctionnalité pourrait permette aux utilisateurs d’Instagram de créer un « tag à scanner » pour rediriger vers leur profil et ainsi avoir de nouveaux abonnées. Donc « Nametag » a un peu un fonctionnement qui ressemble à celui des QR codes.

La fonctionnalité « Nametag » devrait se trouver en haut de la page de profil, à coté des boutons « Archives de Stories » et « Contacts à découvrir ».

Pour ce qui est de la présentation, les « Nametags » seront personnalisables, avec des fonds dégradé de couleurs Instagram, d’émojis en mosaïque, ou selfie animé à l’aide d’un filtre, … en arrière-plan. Et le nom d’utilisateur viendra au centre du tag.

Une fois de plus, Instagram régale ses fans avec des fonctionnalités de plus en plus  aboutie… de quoi faire peur à Snapchat ?

Amir Web Services.

Suite au scandale de la mise à jour affectant les performances des iphone, Apple lance une nouvelle fonctionnalité


Il y a quelques mois, un scandale a éclaté suite à une mise à jour d’apple pour les terminaux iphone avant la version 7 qui limitait les performances du téléphone sous pretexte que c’est pour donner aux utilisateurs une meilleur gestion de leur iphone dont la batterie devient moins performante

Aujourd’hui, Apple lance une nouvelle mis à jours 11.3 avec la fonctionnalité en BETA appelée « Battery Health » qui donne à l’utilisateur un aperçu de l’état de santé de sa batterie mais sans donner le choix pour débrider la limitation de performance

Pensez vous que cette fonctionnalité soit utile?

Google Chrome: bientôt un raccourci pour les emojis

Google testerait une nouvelle fonctionnalité : un raccourci qui permet d’accéder aux emoji via le menu contextuel (le « clic droit » ).

En effet, cette nouvelle fonctionnalité déjà testée sur Chrome Canari(la version expérimentale et instable du navigateur Chrome, conçue pour les tests), pourrait bientôt arriver sur les versions Windows, Linux et Mac.

Les utilisateurs n’auront qu’à faire un clic droit sur un champ de saisie de texte, de choisir le raccourci « emoji », puis en sélectionner un à partir de la fenêtre de sélection qui apparaîtra.

Amir Web Services.

Google rachète Tenor, la plateforme de GIF

via GIPHY

Google vient d’acheter Tenor, une plateforme de GIF afin d’améliorer son services  Google Image et son clavier Gboard,en intégrant le catalogue de Tenor.

En effet , cette acquisition va permettre à la firme de Mountain View de proposer des GIF sur ses services, notamment Google Images et sur le clavier Gboard. Il faut dire que Google Images n’est pas très efficace pour la recherche des GIF animés, et cela même en utilisant la fonction de recherche avancée par type  « Images animées ».

Un achat stratégique donc pour Google, d’autant plus que les GIF sont partout, et sont « tendance » sur tous les réseaux sociaux et services de messageries, notamment pour leur  faculté de « transmettre des émotions  » comme le précise le PDG de Tenor, qui représente 12 milliards de recherches/mois  sur le plateforme.

Cathy Edwards, directrice de l’ingénierie de Google Images a déclaré « Avec sa riche bibliothèque de contenus, Tenor proposera toujours instantanément les GIF adaptés pour que vous puissiez trouver celui qui correspond à votre humeur ».  Et elle ajoute « Tenor nous aidera à le faire plus efficacement dans Google Images ainsi que dans d’autres produits qui utilisent les GIF, comme Gboard. Tenor continuera à fonctionner comme une marque distincte, et nous sommes impatients d’investir dans sa technologie et ses relations avec ses partenaires en matière de contenu et d’API. Donc, que vous utilisiez le clavier Tenor ou l’un de nos autres produits, vous pouvez vous attendre à en voir beaucoup plus dans votre avenir».

Il est a noté que pour l’instant, Tenor va continuer à fonctionner de façon indépendante avec sa marque, tout comme ses outils.

Amir Web Services.

Google annonce qu’il déploie l’indexation «mobile first»

Google va déployer l’indexation mobile first des sites, c’est-à-dire tenir compte de leurs versions mobiles.

En 2015 déjà, Google a décidé de pénaliser les sites qui ne correspondent pas au standard « mobile friendly ». Plus tard, à partir de juillet 2018, Google a mis en place un autre critère à prendre en compte pour classer les résultats, qui est celui de la rapidité de chargement d’une page sur mobile.

Aujourd’hui, en constatant que l’usage du moteur de recherche  Google se fait majoritairement depuis un smartphone, la firme de Mountain View a décidé d’encourager les éditeurs de sites web à adapter leurs sites aux appareils mobiles, et après plus d’un an de tests, elle annonce l’indexage « mobile first».

Désormais, les sites web en responsive design, dont le contenu de la version mobile est le même que celui de la version sur ordinateur, seront les mieux indexés et référencés.

Concrètement, Google commencera à faire la migration des sites web qui, selon lui, suivent les bonnes pratiques. Et les sites concernés sont notifiés dans la Search Console.

« Les sites qui ne sont pas dans cette vague initiale n’ont pas besoin de paniquer », déclare Google « L’indexation mobile-first concerne la manière dont nous collectons le contenu, et non la manière dont le contenu est classé. Le contenu collecté par l’indexation en mobile-first n’a pas d’avantages par rapport au contenu mobile qui n’est pas encore collecté de cette manière ou sur le contenu pour ordinateur. De plus, si vous n’avez que du contenu pour ordinateur, vous continuerez à être représenté dans notre index ».

Pour faire simple, Google rassure et explique qu’un site non concerné par une analyse «mobile first» ne sera pas moins bien référencé qu’un autre.

Néanmoins, on dira que vous avez tout intérêt à respecter les standards mobile friendly de Google, pour éviter tout risque de pénalité.

Amir Web Services.

Instagram : Une mise à jour du fil d’actualité pour afficher les publications récentes

Avec la mis à jour de son fil d’actualité, Instagram compte revenir vers un flux chronologique, comme avant.

En 2016, Instagram déployait un algorithme non chronologique, qui choisit quelles publications doivent apparaître en premier.

Maintenant, instagram compte revenir à son fil d’actualité chronologique, et a l’intention de modifier l’algorithme de son fil d’actualité pour qu’il affiche les publications récentes, et cela intervient après prise en compte des retours d’utilisateurs Instagram.

Instagram n’a encore rien déclaré concernant la date de quand cela va être déployé,  mais il est claire que le but est d’améliorer l’expérience de ses utilisateurs, en faisant en sorte que leur fil d’actualité affiche les publication qui les intéressent pour qu’ils ne manquent rien… Alors, les utilisateurs instagram armez-vous de patience.

Amir Web Services.

Mark Zuckerberg réagit enfin au scandale Cambridge Analytica

Après un long silence, Mark Zuckerberg s’exprime enfin au sujet du scandale Cambridge Analytica, qui a frappé Facebook dernièrement.

Facebook a eu une dure semaine, suite au Scandale Cambridge Analytica, concernant l’utilisation des données de plus de 50 millions d’utilisateurs Facebook.

En effet, avant la mise à jour de la plateforme Facebook de 2014, des sociétés comme la société Cambridge Analytica et des applications comme « thisisyourdigitallife » ont eu la possibilité d’accéder à des informations d’utilisateurs, car Facebook permettait aux développeurs d’accéder aux informations de leurs utilisateurs via Facebook Login, ainsi qu’aux données des amis de ces derniers.

Ainsi, l’application  « thisisyourdigitallife », celle qui a transmis les données à Cambridge Analytica, a pu accéder à des informations sur des millions d’utilisateurs Facebook, juste en ayant les consentements de 300 000 utilisateurs au départ.

Quelles Mesures pour rectifier le tir ?

Dans son message de mercredi soir, Mark Zuckerberg , annonce des mesures concrètes pour sécuriser les données des utilisateurs Facebook.

Il annonce notamment que Facebook va enquêter sur l’ensemble des applications qui ont eu accès aux données personnelles avant la mise à jour de 2014. Il prévoit aussi des audits sur les applications dont les activités sont suspectes, il déclare dans son message « Nous interdirons tout développeur de notre plate-forme qui n’accepte pas une vérification approfondie », et ajoute « Et si nous trouvons des développeurs qui ont mal utilisé des informations personnellement identifiables, nous allons les interdire et prévenir les personnes concernées ».

Des restrictions pour les développeurs

Parmi les mesures prévues, la suppression de l’accès aux données des utilisateurs pour les applications inactives, non utilisées pendant trois mois. Mais aussi une restriction pour les développeurs concernant les types d’informations auxquelles ils auront accès. Mark Zuckerberg annonce aussi « Nous allons réduire les données que vous donnez à une application lorsque vous vous connectez – à votre nom, votre photo de profil et votre adresse e-mail uniquement » et « Nous demandons aux développeurs non seulement d’obtenir l’approbation, mais aussi de signer un contrat afin de demander à quiconque d’accéder à leurs publications ou à d’autres données privées. Et nous aurons plus de changements à partager dans les prochains jours ».

Facebook prévoit aussi de mettre en place un outil qui permet aux utilisateurs de contrôler l’accès des applications à leurs données personnelles.

Et l’enquête, toujours en cours…

« La semaine dernière, nous avons appris de The Guardian, du New York Times et de Channel 4 que Cambridge Analytica n’a peut-être pas supprimé les données comme il l’avait certifié », écrit Mark Zuckerberg. Et il ajoute « Nous les avons immédiatement bannis de l’utilisation de nos services. Cambridge Analytica affirme avoir déjà supprimé les données et a accepté un audit légal par une firme que nous avons embauchée pour le confirmer. Nous travaillons également avec les organismes de réglementation pour enquêter sur ce qui s’est passé ».

Mark Zuckerberg parle d’abus de confiance, il déclare « C’était un abus de confiance entre Kogan, Cambridge Analytica et Facebook. Mais c’était aussi un abus de confiance entre Facebook et les personnes qui partagent leurs données avec nous et s’attendent à ce que nous les protégions. Nous devons régler cela ».

Amir Web Services. 

IBM présente le plus petit ordinateur du monde, de la taille d’un grain de gros sel !

IBM confirme une fois de plus sa position de leader en matière de technologies dans le secteur des ordinateurs, puisqu’elle vient d’annoncer le lancement du plus petit ordinateur du monde, à l’occasion de sa conférence IBM Think 2018 ce lundi 19 mars.

Source image: ©IBM

La photo du dessus mais ce n’est pas l’ordinateur qu’IBM a présenté, le plus petit ordinateur du monde est bien plus petit que ça !  La photo du dessus représente 64 cartes mère contenant chacune 2 de ces minis ordinateurs conçus par IBM.

L’ordinateur IBM seul, est plus petit qu’un grain de gros sel :  1 mm x 1 mm, comme le prouve la photo qui suit, fourni par IBM.

Source image: ©IBM

Un véritable exploit technologique n’est-ce pas ?! Néanmoins cet ordinateur est encore en phase de test.

En terme de production, cet ordinateur n’a coûté qu’environ 10 cents (10 centimes de dollars)  à produire, et concernant ses capacité: il possède un processeur x86 alignant une centaines de transistors et une petite mémoire SRAM, il s’appuie sur une LED et un capteur photo pour communiquer,  et puise son énergie depuis une cellule photovoltaïque.

Source image: ©IBM

IBM veut Lutter contre la contrefaçon

Le  champ d’application de cet ordinateur n’est clairement pas orienté vers l’informatique grand public vu ses capacités, mais a plutôt été conçu pour être intégré à des objets, notamment pour le suivi des marchandises, afin de lutter contre la fraude.

Associés à une blockchain (technologie de suivi des marchandises), ce petit ordinateur permettrait de vérifier l’authenticité d’un produit et ainsi démasquer les contrefacteurs.

En résumé, l’ordinateur pourra être associé à des logiciels de cryptographie, et être intégré dans des objets, pour récupérer, traiter et transmettre de nombreuses données, et ainsi limiter le vol ou la contrefaçon. C’est pourquoi IBM appelle cet ordinateur un « crypto-anchor », ou « ancre cryptographique ».

Pour un tout petit appareil nous pouvons dire qu’ un grand avenir l’attend !

Amir Web Services.

De nouvelles informations sur le futur P20 Pro de Huawei

De récents leaks permettent d’avoir de nouvelles infos sur le futur P20 Pro de Huawei, et notamment son capteur photo.

Les leaks autour des nouveaux smartphones de Huawei ( P20 Lite, P20 et P20 Pro) sont nombreux, et on a même déjà parlé de ses smartphones, dans notre article du 11 mars.

C’est surtout le P20 Pro qui fait l’objet de toutes les attentions, avec sa particularité : trois capteurs photo à l’arrière, dotés de l’intelligence artificielle (AI). un argument de taille, dans l’esprit de sa communication. « See more with AI » (Voyez plus avec l’IA) qu’on a pu voir dans le teaser de la prochaine conférence de presse de Huawei à Paris.

La présence des trois capteurs plus moins confirmés

Un leak du site WinFuture, a laissé entendre que le nouveau smartphone P20 Pro de Huawei serait équipé d’un téléobjectif de 8 mégapixels, un noir et blanc de 20 mégapixels et un troisième de 40 mégapixels en couleurs, sur le dos de l’appareil.

Il devrait également être équipé d’un zoom hybride X5, et les ouvertures seraient entre f/1.6 et f/2.54. Un mode Slow Motion à 960 fps en 720 p serait aussi au menu.

Amir Web Services.