Archives du mot-clé Mark Zuckerberg

Mark Zuckerberg réagit enfin au scandale Cambridge Analytica

Après un long silence, Mark Zuckerberg s’exprime enfin au sujet du scandale Cambridge Analytica, qui a frappé Facebook dernièrement.

Facebook a eu une dure semaine, suite au Scandale Cambridge Analytica, concernant l’utilisation des données de plus de 50 millions d’utilisateurs Facebook.

En effet, avant la mise à jour de la plateforme Facebook de 2014, des sociétés comme la société Cambridge Analytica et des applications comme « thisisyourdigitallife » ont eu la possibilité d’accéder à des informations d’utilisateurs, car Facebook permettait aux développeurs d’accéder aux informations de leurs utilisateurs via Facebook Login, ainsi qu’aux données des amis de ces derniers.

Ainsi, l’application  « thisisyourdigitallife », celle qui a transmis les données à Cambridge Analytica, a pu accéder à des informations sur des millions d’utilisateurs Facebook, juste en ayant les consentements de 300 000 utilisateurs au départ.

Quelles Mesures pour rectifier le tir ?

Dans son message de mercredi soir, Mark Zuckerberg , annonce des mesures concrètes pour sécuriser les données des utilisateurs Facebook.

Il annonce notamment que Facebook va enquêter sur l’ensemble des applications qui ont eu accès aux données personnelles avant la mise à jour de 2014. Il prévoit aussi des audits sur les applications dont les activités sont suspectes, il déclare dans son message « Nous interdirons tout développeur de notre plate-forme qui n’accepte pas une vérification approfondie », et ajoute « Et si nous trouvons des développeurs qui ont mal utilisé des informations personnellement identifiables, nous allons les interdire et prévenir les personnes concernées ».

Des restrictions pour les développeurs

Parmi les mesures prévues, la suppression de l’accès aux données des utilisateurs pour les applications inactives, non utilisées pendant trois mois. Mais aussi une restriction pour les développeurs concernant les types d’informations auxquelles ils auront accès. Mark Zuckerberg annonce aussi « Nous allons réduire les données que vous donnez à une application lorsque vous vous connectez – à votre nom, votre photo de profil et votre adresse e-mail uniquement » et « Nous demandons aux développeurs non seulement d’obtenir l’approbation, mais aussi de signer un contrat afin de demander à quiconque d’accéder à leurs publications ou à d’autres données privées. Et nous aurons plus de changements à partager dans les prochains jours ».

Facebook prévoit aussi de mettre en place un outil qui permet aux utilisateurs de contrôler l’accès des applications à leurs données personnelles.

Et l’enquête, toujours en cours…

« La semaine dernière, nous avons appris de The Guardian, du New York Times et de Channel 4 que Cambridge Analytica n’a peut-être pas supprimé les données comme il l’avait certifié », écrit Mark Zuckerberg. Et il ajoute « Nous les avons immédiatement bannis de l’utilisation de nos services. Cambridge Analytica affirme avoir déjà supprimé les données et a accepté un audit légal par une firme que nous avons embauchée pour le confirmer. Nous travaillons également avec les organismes de réglementation pour enquêter sur ce qui s’est passé ».

Mark Zuckerberg parle d’abus de confiance, il déclare « C’était un abus de confiance entre Kogan, Cambridge Analytica et Facebook. Mais c’était aussi un abus de confiance entre Facebook et les personnes qui partagent leurs données avec nous et s’attendent à ce que nous les protégions. Nous devons régler cela ».

Amir Web Services. 

Fil d’actualité Facebook: se qui va changer

Shadow
Slider

Facebook vient d’annoncer un changement sur l’algorithme du fil d’actualité. Il ne s’agit pas là d’un changement mineur, puisque les fil d’actualité des utilisateurs mettront désormais plus en avant les publications des « amis » et de la « famille », pour rapprocher les utilisateurs de leurs proches. Cela aura également un impact sur les portées organiques des pages.

Un Retour aux sources ?

Mark Zuckerberg déclare « Nous avons créé Facebook pour aider les gens à rester connectés et les rapprocher des personnes qui comptent pour elles», le PDG ajoute « Récemment, nous avons eu des retours de nos utilisateurs selon lesquels, les posts des entreprises, des marques et des médias, masquaient les moments personnels ».

Mark Zuckerberg a également donné des explications sur son profil (en plus du communiqué officiel). Dans un statut, il réaffirme que l’une des priorités du réseau social en 2018 est de faire en sorte que le temps passé sur Facebook soit « plus utile ». Et pour lui, cela implique d’encourager plus les interactions entre les proches.

Et Ce n’est pas tout. Facebook précise également que les publications des profils seront prioritaires par rapport à celles des pages, ce qui engendrera une baisse de leurs portées organiques. En d’autres termes, Facebook explique que les pages dont les publications ne suscitent pas de réactions, ni de commentaires, seront affectées. En revanche, celles qui encouragent les conversations et les échanges entre amis seront moins touchées.

Facebook se rachète une conscience ?

Il est claire que ce revirement n’est pas anodin. il est même évidant que  Facebook révise sa stratégie suite aux reproches de ces derniers mois, concernant les algorithmes du premier réseau social, qui auraient pu privilégier la prolifération des fausses informations, les « fake news » dans les fil d‘actualités des utilisateurs, et influer sur l’élection présidentielle américaine de 2016, ainsi que sur le discours politique dans de nombreux autres pays.

N’oubliant pas non plus le scandale autour de Facebook en 2016 lorsqu’il avait révélé que des agents russes avaient utilisé le réseau pour répandre des messages dans le but d‘orienter l’électorat américain.

Par conséquent,  le Congrès va se pencher ce mois-ci sur le rôle des médias sociaux comme Facebook, Twitter et YouTube, dans la diffusion de messages de propagande.

Il est donc évidant que Mark Zuckerberg a tout intérêt a pensé à une totale refonte du réseau social, et cela en commençant par des modifications apportées aux algorithmes qui contrôlent le fil d‘actualité, afin de répondre à ces reproches et préoccupations.

Face au changement, comment réagir ?

Ce changement majeur est au détriment des marques et des médias. Il oblige donc les professionnels à revoir leur stratégie sur Facebook.

En effet, beaucoup de marques et de médias seront moins visible sur le fil d’actualité, car il seront jugés « moins pertinent » ou « moins intéressants » par l’algorithme. N’y figureront que ceux qui en ont les moyens donc, grâce aux publicités. Car leurs contenus ne devraient plus apparaître automatiquement sur les flux d’actualités des utilisateurs qui aiment la page, mais seulement si ils sont partagés par leurs proches.

Facebook est l’une des principales sources de trafic des sites d’actualité,  et un puissant outil de communication pour les entreprises, face à ce changement ils devront donc s’adapter. Que faire alors ?

La première mesure à prendre pour réduire l’impact sur le reach de votre page, est de faire en sorte que votre page soit un lieu de partage et de discussions. Car comme l’explique Facebook les publications qui poussent les utilisateurs à réagir et discuter avec leurs amis seront moins impactées, et plus susceptibles d’apparaître sur les fil d’actualités.

Le deuxième principe à adopter, c’est la nécessité de diversifier ses sources de trafic. Malgré sa puissance Facebook n’est pas le seul réseau social, il est donc temps de renforcer sa présence sur les autres réseaux sociaux tels que Linkedin, Twitter, Snapchat, Instagram… etc

 

Amir Web Services.